mercredi 11 juillet 2018

Dimanche 31 mai 2015 : Lagarde-d’Apt – la Loge.

A 9h30, au départ de Lagarde-d’Apt, j’emprunte une route goudronnée puis un chemin de terre. A cette altitude, la température est plus supportable. J’atteins la clôture d’un parc à cervidés. Une harde de daims est d’ailleurs en train de pâturer sur la prairie centrale. Un peu plus loin, de vieilles pancartes à terre ont été ou se sont abattues. Pour éviter aux randonneurs suivants de continuer tout droit (comme je l’ai fait !), j’essaie un jeu de construction, disposant à terre les pancartes détruites. Quittant les limites de la commune, je quitte aussi définitivement le parc régional.

Comme une carte postale, apparaît brusquement le mont Ventoux.


J’évite le hameau privé de Berre qu’il me faut contourner. Après cela, je grimpe au carrefour de la Croix de Lavande (1098 m). Je descends vers le fond d’un petit vallon puis, un peu plus haut, m’arrête au bord du chemin pour le casse-croûte : j’observe en mangeant le vol des piérides et autres gazés.
Brève jonction avec le GR 9, pendant 1 km, jusqu’au carrefour qui mène au Signal de la Peine.
Plein nord, le GR 4 entre dans un bois où se mêlent chênes, pins et fayards… Plus loin le bois s’éclaircit et l’on découvre au loin Sault et ses champs de lavande. Le sentier, en descente de plus en plus raide et rocailleuse, atteint une route à l’entrée de Sault. Contournant l’éperon où est perchée la ville, je gagne le hameau de la Loge. Des œuvres d’art sont exposées au bord d’un ruisseau : de belles photographies de ce pays de couleurs et de senteurs…
Il est 16h. La traversée de la Loge est dangereuse, sur une route départementale fréquentée. A la sortie du hameau, j’aperçois le Ducato…

Nous retournons au camping municipal du Défends, à Sault.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire