mercredi 11 juillet 2018

Lundi 2 mai 2016 : Séguret – Cairanne.

Séguret est situé sur un balcon dominant la vallée de l’Ouvèze. Je longe l’église du XIIe siècle, sors du village par la porte nord des remparts du XVe siècle. Ce matin, le mistral est moins glacial mais tout aussi fort et déstabilisant.
Le sentier blanc et rouge se poursuit à flanc de colline, longeant la vallée jusqu’au ravin de St-Jean. Il passe à gué un petit ruisseau, longe le bois de Darbaux. Il longe les premières vignes des Côtes du Rhône aux crus réputés. C’est la fin de la montagne et le début des collines des côtes du Rhône qui encadrent la vallée rhodanienne.
Le GR bifurque ensuite dans la vallée et, par des routes plus ou moins (ou même très) fréquentées, franchit l’Ouvèze pour atteindre Roaix.
Il est midi. Il me reste encore quelques kilomètres d’une petite route de colline en montées et descentes, parcourue par des VTT, pour atteindre Rasteau, vieux village situé sur un mamelon.
Je retrouve Viviane sur la place du village. Nous mangeons sur place.
L’après-midi, je monte jusqu’à la cote 325 puis, par des chemins de temps à autre goudronnés, je descends pour rejoindre une route départementale. On y trouve à la sortie d’un chemin viticole une borne de remplissage de pulvérisateur agricole, censée protéger la vigne mais qui empoisonne le sol. Et les pesticides, on les retrouve dans le vin (sauf s’il provient de l’agriculture biologique, mais il y en a peu dans cette région) ! 
Le GR entre à Cairanne.

Retour au camping de Violès.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire