mercredi 11 juillet 2018

Mardi 26 mai 2015 : Château de Pontfrac - Gréoux-les-Bains.

A 8h30, je quitte l’emplacement où nous avons dormi. Après 1,5 km de petite route, je m’engage dans un sentier pierreux qui grimpe en pente raide. Montée aussi désagréable qu’hier matin.
Atteignant le plateau, je me dirige au travers de cultures. Une houle frémissante sur un champ de seigle me fait penser aux « Papillons verts » de l’artiste Camboulive (une œuvre exposée dans la salle municipale de St-Apollinaire-de-Rias, en Ardèche, où nous habitons).


Par la suite, un chemin de terre coupe-feu va suivre la crête de St-Pierre à travers des cultures puis en secteur boisé. Je contourne une oliveraie puis j’entre en sous-bois.  Dans la descente vers Saint-Martin-de-Brômes, je me trompe de chemin et atteins trop tôt l’entrée du village le long d’une départementale au bord du Colostre. Belles friches colorées par les coquelicots, en un harmonieux tableau.


A midi, je retrouve Viviane garée à l’entrée d’un camping dont les propriétaires lui ont permis de s’installer.
Je repars dans l’après-midi, par un chemin empierré qui s’élève rapidement dans les pins vers le plateau. Toujours ces maudites pistes caillouteuses en plein soleil.
Là-haut, je traverse d’anciens champs de lavande et je retrouve la forêt. Un très gros pin majestueux précède la descente vers Gréoux-les-Bains. Une jeune randonneuse qui se protège de la chaleur  sous un arbre m’interpelle et se renseigne pour savoir si elle est bien sur le GR 4 ; elle m’informe que ma femme m’attend un peu plus bas à l’entrée de la ville ! En effet, sous une pinède, non loin du Verdon, je retrouve Viviane.


Nous retournons alors au camping de St-Martin-de-Brômes, où nous avons mangé à midi.

1 commentaire: