mercredi 11 juillet 2018

Mercredi 27 mai 2015 : Gréoux-les-Bains – la Done (Pierrevert).


Vue depuis le camping de St-Martin-de-Brômes

Gréoux-les-Bains est une ville thermale. Viviane me dépose sur les hauteurs à côté du château des Templiers.
Un chemin caillouteux s’élève rapidement sur le plateau, rejoint la D82, fréquentée, très brièvement doublée par une sente. Puis un chemin de terre laisse entrevoir quelques échappées sur la vallée de la Durance où s’achève le plateau de Valensole. Chant de multiples oiseaux, dont l’alouette des champs qui s’élève dans l’azur par dessus les prairies.
Après le mas abandonné du Grand Devenson, je traverse des cultures et débouche sur la route de Manosque que j’emprunte jusqu’au carrefour des Quatre Chemins.



Mas du Grand Devenson

Et maintenant, il va falloir longer la route toute droite, très fréquentée, qui se dirige vers Manosque. J’essaie bien d’utiliser un chemin en contrebas pour éviter la route dangereuse, mais cette diversion en terrain privé ne permet pas d’éviter le pont sur la Durance. Le GR 4 quitte le parc naturel régional du Verdon, traverse la Durance sur un pont étroit et dangereux. Encore deux kilomètres le long de cette voie toute droite à la circulation abominable qui se transforme en embouteillage à l’entrée de la ville. Ce faisant, le GR pénètre dans le parc naturel régional du Lubéron. Préambule inattendu pour ce premier contact avec le parc, et Manosque, la ville de Jean Giono !
Le topoguide m’indique de tourner à droite sur une petite route qui contourne l’entrée de l’agglomération. Mais il n’y a plus de balisage, ou alors de vieilles empreintes à moitié effacées. Viviane a tout de même trouvé le lieu de rendez-vous, au bord du canal de Provence.
Nous traversons la ville en voiture. Par la montée de Toutes Aures, nous atteignons la chapelle St-Pancrace, perchée sur une colline couverte d’oliviers qui domine la ville et la plaine d’alluvions de la Durance.
Nous mangeons sur place, aux abords de la chapelle.

Pour une brève reprise (brièveté due à la chaleur), je poursuis ma randonnée sous les oliviers, les chênes kermès et les genêts à balais au parfum entêtant. C’est un beau sentier de sous-bois qui descend le long d’une ligne de crête.  Je traverse Pierrevert, un ancien bourg fortifié, et je poursuis parmi des zones urbanisées de lotissements et résidences jusqu’au lieu-dit la Done.

Nous retournons pour 16h à la chapelle St-Pancrace. Nous stationnons sur un emplacement de parking, auprès de la chapelle. Après le départ de quelques locaux, nous restons seuls sur le site.


Nous sortons la table de camping pour nous reposer, lire et faire le point...
Dans la douce luminosité du soir, nous bénéficions d’un point de vue ensoleillé sur Manosque. 


Nous effectuons une balade sur le GR, parmi les oliveraies et les sous-bois ensoleillés parsemés de genêts à balais.



Nous mangerons cependant à l’intérieur du Ducato. Avant de nous coucher, nous admirons encore un panorama sur Manosque, avec une nouvelle luminosité.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire