mercredi 18 octobre 2017

Samedi 30 avril 2016 : Abri du Contrat – Malaucène.

Il a fait froid cette nuit, mais notre couchage était suffisant !
A 8h15, je me mets en route. Je rejoins l’abri du Contrat où se séparent GR 9 et GR 4. Cet abri, non gardé, est une cabane en pierre. Il se situe dans une zone d’abris forestiers dégradables sur un socle en dur destiné à compenser la pente. Les abris ont disparu, restent les socles de pierre, tel celui où je débute la randonnée.
Le GR 4 descend en pente douce à travers une forêt de pins à crochets. Je ramasse un cône pour le rapporter à Viviane. La piste fait place à un sentier qui longe le flanc de la montagne et permet de beaux points de vue. Le GR sort de la forêt, traverse le ravin du Grand Vallat qui est un cirque impressionnant d’éboulis que dominent des rochers escarpés. Après un sous-bois d’érables, de hêtres et de conifères de reboisement, le sentier devient plus pierreux, plus difficile, et il atteint le col du Comte (1004 m).
On aperçoit au loin les Dentelles de Montmirail. L’itinéraire descend en lacets jusqu’au fond d’un vallon au milieu d’une végétation méditerranéenne, retrouve des cultures et suit une petite route bordée de vignes et de vergers (cerisiers et abricotiers).
Je retrouve Viviane à l’entrée du hameau des Alazards.

Après avoir mangé dans le fourgon, je repars à 13h.
Le sentier amorce une montée raide en forêt vers les escarpements de Trempe puis grimpe en un fort dénivelé vers un plateau herbeux planté de pins. 


Là se dresse sur un rocher à 745 m la petite chapelle Saint-Sidoine.


Je me dirige vers le plateau du Sueil pour descendre ensuite la combe de Comentige jusqu’au cirque de la Baume. Franchissant un petit col, je gagne par d’anciennes plâtrières la source du Groseau.
Il est 16h. Quelques gouttes de pluie… Sur le parking d’un restaurant, m’attend Viviane à l’entrée de Malaucène. Nous entrons en ville en voiture.

Nous allons passer la soirée au camping de Malaucène, en terrasses sur trois niveaux.
A la tombée de la nuit se fait entendre un hibou petit-duc qui part en chasse…

1 commentaire:

  1. Sur le parking d’un restaurant, m’attend Viviane à l’entrée de Malaucène...
    A la tombée de la nuit se fait entendre un hibou petit-duc...
    et se poétise l'écriture...

    RépondreSupprimer