mercredi 11 juillet 2018

Mercredi 27 juin 2018 : Trimoulet – Boisse.


Le GR reprend son orientation originelle vers l’ouest, au travers des Combrailles.
Sur les bas-côtés, fleurissent les digitales pourpres. Le chemin de randonnée descend en sous-bois, décrit de larges lacets dans la hêtraie et aboutit sur la rive droite de la Sioule. Il atteint le méandre de Montfermy, presque refermé (d’où le nom) où l’on peut admirer une petite cascade.
Le sentier va longer les méandres de la Sioule, en sous-bois sur quatre kilomètres.



Franchissant le pont sur la Sioule, il gagne Saint-Jacques-d’Ambur (686 m).
Dans le village, je me trompe de direction et dois faire demi-tour. Midi sonne à l’église.
Il me reste à descendre en une pente raide jusqu’au bord de la retenue des Fades-Besserve. J’atteins une plage ; je continue sur route pour espérer retrouver Viviane. Le téléphone ne passe pas, et Viviane n’est pas sur le GR. Finalement, après quelques allers et venues, je la retrouve à l’entrée du hameau de la Chazotte, hors GR.

Il fait trop chaud. Je ne repars que pour ¾ d’heure de marche, passant par les Isserts. Je débouche à un carrefour à l’entrée de Boisse.
Il y existe un petit camping. Nous le parcourons, mais comme il n’y a personne il nous faut trouver quelqu’un qui nous y installe. Ce sera dans une ferme un peu plus haut, à Boisse, qu’une dame nous prendra en charge. Vers 16h, nous nous installons dans ce petit camping où nous serons seuls. Un peu à l’abandon, le camping ! mais avec un baraquement sanitaire et la possibilité d’un branchement électrique. Finalement très sympathique. On a l’impression d’être dans un vrai camping et en même temps en pleine nature ! On va pouvoir prendre le pastis, avec un beau panorama sur la retenue des Fades…


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire