mercredi 11 juillet 2018

Lundi 9 mai 2016 : Les Vans – la Luminière.

Quand nous nous levons, nous observons que le jeune a repris son ballet.
Lorsque nous sommes prêts, nous quittons le camping et Viviane me dépose au centre des Vans.

Je quitte la ville par un petit chemin entre deux murs élevés. J’emprunte un itinéraire en corniche avec point de vue sur le Chassezac.
Le GR 4 a maintenant atteint le piémont cévenol. Je n’ai pas enfilé mes guêtres, et mes chaussures sont vite trempées par les hautes herbes mouillées. De petites ondées insidieuses se rajoutent aux difficultés rencontrées sur les dalles calcaires glissantes. Grives musiciennes et rossignols n’en ont cure et rivalisent de leurs trilles variés.
Le sentier descend vers la rivière dans un de ses méandres et franchit le Chassezac au pont du Nassier, inondable par fortes eaux. 


Il remonte vers l’église des Salelles postée sur une butte : seule église gothique du canton, classée Monument historique, avec un curieux donjon carré. J’en fais le tour mais ne peux y pénétrer. Je replonge sous les acacias en fleurs jusqu’au bord de la rivière, à la Pontière, où subsistent les ruines d’un pont médiéval.


Restant sur la rive gauche, je longe un moment le Chassezac, et je grimpe vers quelques lieux-dits et hameaux. Les dalles calcaires sont glissantes, situation qui exige une attention soutenue, surtout lorsque je surplombe un ravin ou une falaise. Des terrasses ardéchoises commencent à apparaître. Les "faïsses" ou "bancels" en Cévennes étaient des terrasses cultivées, édifiées pour retenir la terre et disposer de terrains aussi plats que possible.
Les pieds flottent dans les chaussures lorsque j’arrive à l’entrée du hameau de la Luminière, où je rencontre Viviane garée au bord d’une petite route. Il est 12h30.
Nous mangeons dans le fourgon. Après quoi, je m’accorde une petite sieste.

On décide d’interrompre la randonnée à cause du mauvais temps, car il est difficile de faire sécher les vêtements dans le camping-car par cette humidité constante, et vu les prévisions météo des prochains jours.

Nous retournons passer l’après-midi et la nuit au camping Le Pradal. Cette fois, nous y sommes seuls. Nous rentrerons demain à St-Apollinaire-de-Rias.



Fin de la 3ème période




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire